Boulangerie-Patisserie – Rapport sectoriel

La boulangerie-pâtisserie, un secteur gourmand en croissance externe en 2017

Le secteur de la boulangerie-pâtisserie a été impacté en 2017, à tous les niveaux de la chaîne de valeur, par des variations des cours des matières premières sans précédent. Le prix du beurre industriel a plus que doublé entre août 2016 et septembre 2017 et le prix des oeufs a sensiblement augmenté. Ce contexte n’a cependant pas freiné les principaux acteurs du marché à poursuivre le  mouvement de consolidation dans un marché européen qui demeure très fragmenté. Les fonds d’investissement ont également montré un intérêt marqué pour le secteur en favorisant des stratégies de build-up.

Principales conclusions de notre étude :

  • Le marché européen de la boulangerie-pâtisserie est un marché mature en légère croissance (entre +1% et +3%, selon le segment). Cette croissance masque de fortes disparités en fonction du   positionnement des entreprises : le marché du surgeléfrais croque progressivement le marché du frais-frais, le bio gagne du terrain au même titre que les produits locaux et artisanaux.
  • La  rentabilité des acteurs du secteur a été impactée en 2017 par la hausse du  cours du beurre et des oeufs. Cette baisse de rentabilité a néanmoins été en partie contenue par la capacité des principaux acteurs à répercuter en cours d’année des hausses de prix et par les efforts constants réalisés dans l’amélioration de la productivité industrielle.
  • Dans un contexte de croissance limitée, la  croissance externe représente une opportunité de développement importante. Les acquéreurs recherchent des cibles leur permettant de compléter leur gamme de produits ou de déployer leur implantation géographique, tout en bénéficiant de synergies liées à la mutualisation des fonctions support et à la massification des achats.
  • Les valorisations s’élèvent en moyenne à 9x l’EBITDA  pour les entreprises de taille intermédiaire (contre 12x en moyenne pour les grands groupes). Elles sont soutenues tant par l’intérêt des acteurs industriels que par l’appétit des investisseurs   financiers qui poursuivent leurs investissements dans un secteur qui a historiquement généré des performances attractives. Les sociétés en forte croissance positionnées sur des segments porteurs  comme le bio, l’artisanal, ou les produits haut de gamme, bénéficient de premiums de valorisation.

Pour recevoir notre rapport complet n’hésitez pas à me contacter : guillaume.tenhave@capitalmind.com

Guillaume ten Have
Guillaume ten Have
Directeur
France

“Malgré des variations de prix des matières premières sans précédent, 2017 a été marquée par une activité M&A très intense illustrant la stratégie de consolidation qui s’opère à tous les niveaux de la chaîne de valeur du secteur de la boulangerie-pâtisserie”